Archives

Couv_1.1

Le cinéma serait un vaste tissu où le réel se raffine en forme et en lumière, un double de la vie où se déploient les mêmes gestes ou nos fantasmes amplifiés. Un double toujours inatteignable, toujours étrange, construisant en nous un dispositif oblique de la visualité du monde. C’est un monde renversé où les secondes deviennent des mètres et où les mètres deviennent des histoires.

Transposer le cinéma à la salle d’exposition implique une nouvelle lecture de celui-ci, de nouvelles contaminations. C’est effectuer une sortie de la narrativité de l’image vers une nouvelle narrativité : celle du dispositif, de l’espace, où un projecteur, un écran et la distance qui les séparent deviennent un nouveau vecteur de sens, une nouvelle unité.

Pour que le cinéma ainsi déplacé, puisse trouver une certaine ampleur plastique, il doit devenir sculptural, interroger l’espace et sa position face aux spectateurs, ou celle des spectateurs face à lui. Il doit intégrer comme médium tout ce qu’il aurait pu traiter comme sujet. Redéfinir la mécanique de la visibilité pour tendre vers celle de la perception. Car substantiellement ma recherche n’est pas de détourner les codes et les produits cinématographiques pour mieux les assimiler aux codes et aux circuits de la plasticité. Il s’agit plutôt de baliser l’acte de regarder :

Quels sont les chemins d’un geste pour devenir image, d’une image pour devenir pensée et d’une pensée pour redevenir regard.




Vernissage le samedi 10 mars 2012 à 15h à l'Orangerie



Ouvert les mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 14 à 18h.

Visite guidée et animations gratuites pour groupe sur demande

Exposition du 10 mars au 08 avril 2012
hardy_2009_FANFANweb_

Sabien Clement, illustration
Françoise Hardy, peinture
Laetitia Lefèvre, sculpture

« L'amour n'a peut-être de raisonnable que sa folie. » Rivarol


La traditionnelle exposition de février « Ah... l'amour ! » revient en 2012 nous interroger sur le plus troublant des phénomènes humains. Union des esprits et des corps, défiances et déviances, attirances, répulsions, fusions, amours maternelles, filiales et paternelles, affections, ivresses, amours absolus, amours platoniques... Ils nous échapperont toujours, mais nous rattraperont sans cesse.

L'art, vecteur des réflexions et des émotions, fut et reste le témoin privilégié des amours humaines. Les artistes contemporains déclinent à leur tour ces thèmes intemporels, et les renouvellent dans une vision tantôt poétique, tantôt ludique, tantôt incisive.

Le Centre culturel et le musée En Piconrue s'allieront à cette occasion pour proposer une action commune, autour de l'Orangerie et de la Maison des Légendes, sur le thème des «Amours Galantes».

Du samedi 4 février au dimanche 4 mars 2012

Vernissage le vendredi 3 février 2012 à 18h à l'Orangerie

Visite commentée suivie d'un lunch le vendredi 10 février 2012 dès 12h

Visite guidée et animations gratuites pour groupe sur demande

Entrée libre – Les vendredi, samedi et dimanche de 14 à 18h et sur rendez-vous.

luc_ewen_site

Luc Ewen, photographies
du 1 octobreau 6 novembre 2011
Les vendredi, samedi, dimanche de 14 à 18h et sur rendez-vous
Visites guidée et animation gratuites pour groupes sur simple demande au 061/ 21 65 30

Lors du vernissage samedi 1 octobre à 15h: présentation de "The Zeppelin story" de Luc Ewen, huitième publication de L'Orangerie édite

«...La photographie de Luc Ewen est une photographie d’Histoire. l’orangerie
Hors de l’Histoire. Mais pas sans histoires...»
Marie-Anne Lorgé

« De sa photographie se dégage une oeuvre tout à fait originale, empreinte de poésie inattendue, et d’une volonté métaphysique particulière de refléter le réel, le temps qui s’écoule inexorablement.
Inspiré par la littérature, nourri d’oeuvres picturales, le travail de Luc Ewen laisse transparaître çà et là des effluves apocalyptiques chers à Jérôme Bosch, un goût certain pour la déformation de fragments captés sur la pellicule, une appétence pour la sincérité dans l’image et la liberté de création sans impératif temporel ou artificiel ».
Lim Sung Jin


<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant > Fin >>
Page 5 sur 7
Secured by Siteground Web Hosting