image1
lorangerie
image1
lorangerie
Bansart, Jean-Michel, Sans titre, technique mixte sur papier cm, 72,8 x 55 cm, 2018
Gérard Irène
Théâte Dominique
Leyder Pascal
collages
Marien Philippe
Peinture
Bansart Jean-Michel
>
en cours

Baguin et Percémis / Ah... l'amour! 2021

Bansart, Jean-Michel, Sans titre, technique mixte sur papier cm, 72,8 x 55 cm, 2018
Sans titre, Bansart Jean-Michel
Bansart, Jean-Michel, Sans titre, technique mixte sur papier cm, 72,8 x 55 cm, 2018
Le baiser
Shuppe
Un baiser
Perle
Collage
Couple

Ah... l'amour! est le thème récurrent du début de la saison de L'Orangerie et pour l'explorer, nous avons invité des artistes fréquentant les différents ateliers de La S Grand Atelier à Vielsalm.

Sarah Albert - Rita Arimont - Jean-Michel Bansart - Marie Bodson - Nicole Claude - Pascal Cornélis - Gabriel Evrard - Anaïd Ferté - Irène Gérard - Jean Leclercq - Pascal Leyder - Philippe Marien -Benoît Monjoie - Jean-Jacques Oost - Rémy Pierlot - Marcel Schmitz - Dominique Théâte

La représentation de l’amour, du sexe ou du corps nu remonte aux origines de l’art – pensons aux innombrables appareils génitaux qui ornaient les grottes paléolithiques. Depuis lors, ces thèmes n’ont jamais cessé de hanter et d’inspirer l’humain. Les créateurs issus de La « S » Grand Atelier – centre d’art et laboratoire artistique pour personnes porteuses d’un handicap mental – ne font pas exception : scènes de la vie intime, femme croqueuse d’hommes, mâle fier de son attribut, formes phalliques ou vulvaires, love stories réelles ou fantasmées…

L’exposition Baguin et Percémis* réunit un ensemble de créations qui sont autant de regards singuliers portés sur un sujet universel, des réalisations tendres autant qu’impudiques où espaces publics et privés tendent à se confondre, où l’amour courtois et les désirs charnels débridés s’entrechoquent. La jubilation des corps et la jouissance des formes participent d’une même expérience ; loin d’être un voyeur honteux, le visiteur se mue en spectateur privilégié. Marie-Françoise Rouche

* selon les termes employés par l’artiste Marcel Schmitz pour désigner les particularités physiologiques de chaque genre.