image1
lorangerie
image1
lorangerie
Media-editions
Où en sommes-nous

Cet ouvrage à été tiré à 300 exemplaires dont 20 exemplaires sont accompagnés d’un tirage sur papier baryté numéroté et signé par l’auteur. Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Dépôt légal: Bibliothèque royale de Belgique: D/2017/14.238/01. ISBN 978-2-9602044-0-7

Cher Daniel,

Je me souviens d’une de tes photos, celle d’une ruche en paille disposée de manière à attirer à l’intérieur les abeilles et notre regard; et je pense à cela parce que cette image est emblématique de ta manière de pratiquer la photographie. je vais essayer d’expliquer. Quand je pense à tes photos, je n’imagine pas un oeil inquisiteur, un moment choisi, une perpective dramatique, des panoramas, des gros plans surprenants, des symboles, non, j’imagine des coins. Chaque photo donne à voir un coin protégeant ce qui a fini par venir s’y nicher.

Le coin est normalement caché. Toi seul connais le chemin qui y mène. Ce qui s’y niche peut-être un adolescent, une plante, un arbre en hiver... Tes photos - il me semble - sont prises, non pas pour montrer ou révéler, mais plutôt, pour protéger ce qui peut l’être, dans ce monde balayé sans merci depuis vingt ans  par un vent de repli et d’indifférence.

Les coins existent dans l’espace -  l’on pourrait en établir des plans et les mesurer - mais ils sont aussi métaphoriques: ils offrent - juste par un léger mouvement approbateur de leurs têtes - un abri pour la nuit.

Il y a un autre artiste dont les images sont souvent construites comme des coins et c’est Zurbaran, le peintre des monastères du XVII° siècle espagnol. Il a peint un agneau (symbole du Christ) à côté duquel on pourrait accrocher tes photographies d’agneaux. la manière dont Zurbaran est arrivé à ses coins est une autre histoire que j’ai racontée ailleurs. Et ne te méprends pas sur mon propos. Je ne veux pas faire de toi un photographe de l’église catholique. Dieu m’en garde. Ce que vous avez tous les deux mystérieusement en commun est cette familiarité et ce respect envers et avec ce qui est caché ou clandestin. Les maîtres des cachettes.

Je t’embrasse.

John Berger